Les services de soins

1 – La partie médicale est assurée par un médecin psychiatre.

    • Objectifs :

Valider la pertinence de l’orientation au SESSAD,

Assurer la communication des données médicales,

Apporter un soutien à l’équipe dans l’accompagnement des jeunes,

Assurer le lien avec les partenaires médicaux

    • Le médecin responsable médical :

– A la responsabilité du projet médical et paramédical, en assure la coordination.

– Participe, en fonction de son emploi du temps, à la commission d’admission. A minima, il reçoit dans les locaux du SESSAD les jeunes et leurs familles et se prononce sur la pertinence des orientations et l’adéquation des admissions avec le projet du service.

– Prend contact avec les différents partenaires médicaux ayant assuré le suivi antérieur du jeune pour obtenir toutes les informations qu’il juge nécessaire.

– Participe, par les avis qu’il donne sur les actions éducatives, pédagogiques et rééducatives au bilan annuel de chaque usager, à l’élaboration et à la révision du PIA.

– Est responsable de la confidentialité des données médicales réunies dans le dossier de l’usager, facilite l’accès de ces données pour le jeune et sa famille.

– Participe une fois par mois aux réunions de l’équipe pluridisciplinaire.

– Apporte un éclairage sur les pathologies aux membres de l’équipe et propose des pistes de travail.

 

Le partenariat avec les services de pédopsychiatrie

Actuellement, en fonction des jeunes accueillis et selon les besoins, le service pourra faire appel au secteur de psychiatrie infanto juvénile qui deviendra alors partenaire à la fois dans l’élaboration, la mise en place et l’évaluation du PIA.

Le partenariat ainsi proposé avec l’inter secteur permettra d’apporter une réponse cohérente aux difficultés rencontrées par certains usagers.

 

2 – Le travail rééducatif.

Dans le cadre du SESSAD, le travail rééducatif, qu’il s’agisse du travail en orthophonie ou en psychomotricité, fait partie du projet de l’enfant accueilli.

Le travail rééducatif comporte plusieurs facettes :

La participation au projet individuel de l’enfant

Les bilans réalisés pour chaque enfant aboutissent à un diagnostic rééducatif et à des objectifs de rééducation permettant l’évaluation et l’élaboration du projet individuel, projet qui se fait à partir d’une mise en commun et d’un travail avec la famille.

Les évaluations, l’observation au quotidien et l’échange pluridisciplinaire permettent d’affiner le diagnostic et d’orienter l’accompagnement de chaque usager. Ce travail  permet aussi de fournir à la famille, si celle-ci le demande, un bilan actualisé qui peut être transmis aux médecins spécialisés lors de consultations à l’extérieur.

 

Les rééducations

Elles sont mises en place dans le cadre du projet individuel de l’usager, et après acceptation de l’usager et de sa famille.

Elles sont principalement individuelles avec des objectifs variés : évaluer, rééduquer, entretenir, prévenir, compenser, pallier. Quel que soit l’intervenant, les rééducations doivent prendre en compte les troubles cognitifs. Ainsi, chacun dans son domaine pourra être amené à travailler l’attention, la mémoire, la perception globale ou partielle, le temps, l’espace. Ceci affine l’accompagnement (au plus près des besoins du jeune) et redonne une cohérence à ces différents aspects.

Les prises en charge se font en priorité dans l’établissement scolaire, ou le domicile, très exceptionnellement dans les locaux du service.

 

Le travail rééducatif comporte plusieurs spécialités :

La psychomotricité

  • Objectifs :

Intervenir dans le dépistage, la prévention et la réduction des troubles psychomoteurs,

Restaurer l’adaptation de l’enfant au milieu scolaire par le biais d’apprentissages psycho-perceptivo-moteurs.

La psychomotricienne :

 réalise un bilan du jeune à son arrivée au service,

 intervient essentiellement à l’école, parfois à l’extérieur, en individuel ou en petits groupes,

travaille sur les troubles des acquisitions motrices et des coordinations en développant les habiletés manuelles et la précision gestuelle,

 travaille sur les troubles du schéma corporel par des exercices sur l’expression corporelle devant miroir ou en imitation,

 rééduque les difficultés d’organisation spatio-temporelles en salle ou à l’extérieur,

 cherche à réduire les déficits d’attention et de concentration,

 effectue un travail sur l’écoute, la reproduction d’une action et sa verbalisation afin de prendre en charge l’impulsivité et l’hyperactivité,

 prend en charge les différents troubles praxiques à travers des gestes de la quotidienneté : intervention à la cantine, habillage, déshabillage, lacets, …

 rééduque, par l’intermédiaire de parcours, les troubles perceptivo moteurs,

 intervient sur les difficultés visio-constructives en séquençant les actions ou par des jeux de construction, …

 collabore avec les partenaires extérieurs : famille, école, corps médical, clubs de sport,

 réalise, chaque fin d’année, un bilan de son accompagnement avec les familles.

 

L’orthophonie

  • Objectifs :

Réduire le trouble de la communication,

Permettre à l’enfant d’exprimer ses besoins,

Elaborer une relation sécurisante

L’orthophoniste :

réalise un bilan a l’arrivée du jeune,

 intervient par une thérapie directe et/ou indirecte : actes de rééducation, d’adaptation ou de réadaptation à la vie sociale,

propose, si nécessaire, un travail de guidance parentale,

 prend en charge la rééducation des troubles du langage oral : bégaiement, phonation, retard de parole et de langage, articulation, …

travaille sur l’expression, la compréhension et le raisonnement,

prend en charge, en individuel ou en groupes, les jeunes sur les lieux de scolarité,

 rééduque les troubles de la déglutition et de la fonction alimentaire,

 prend en charge les troubles du langage écrit : difficultés d’acquisition de la lecture, de l’orthographe et des activités logico-mathématiques,

 collabore avec les partenaires extérieurs (famille, école, corps médical),

réalise, chaque fin d’année, un bilan de son accompagnement avec les familles.