Mission

LES MISSIONS DEFINIES PAR LES ANNEXES XXIV au Décret du 27 Octobre 1989

Les SESSAD sont dans le secteur médico-éducatif les structures privilégiées de l’aide à l’intégration scolaire. Leur statut, leur nature et les missions des SESSAD sont définis par les annexes XXIV et leur circulaire d’application.

Les missions du SESSAD sont :

  • de favoriser l’intégration scolaire et l’acquisition de l’autonomie,

  • d’apporter aux familles conseils et accompagnement,

  • de soutenir l’enfant dans sa scolarité et ses apprentissages,

  • d’aider à la connaissance et à l’acceptation du handicap pour une intégration scolaire réussie.

Les procédures d’orientation des enfants et jeunes handicapés sont établies par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), instituée au sein de chaque Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

La direction d’un SESSAD est assurée par un directeur possédant les qualifications requises. Un médecin assure l’application du projet thérapeutique et rééducatif des enfants et adolescents. Les équipes soignantes et éducatives qui interviennent, sont pluridisciplinaires composées de médecin, d’éducateurs spécialisés, de psychomotriciens, d’orthophonistes, et éventuellement d’un enseignant spécialisé.

Pour chaque enfant un projet d’intervention d’intégration décline le projet pédagogique, éducatif et thérapeutique. Ce projet est par nature révisable et fait l’objet d’un suivi par l’équipe médico-pédagogique. La coordination des professionnels, au cours de la prise en charge de l’enfant, est garantie par des réunions dites « de synthèse ».

L’enfant en intégration scolaire, pris en charge par un SESSAD, est inscrit à l’école comme les autres élèves et concernant les transports, la cantine, etc., son statut est celui d’un écolier ordinaire.

 

LES MISSIONS DEFINIES PAR LE PROJET DE SERVICE DU SESSAD Mès Bé

L’équipe pluridisciplinaire du SESSAD MES Bé met en application les missions définies par les annexes XXIV et se donne également comme objectifs :

            De préserver la citoyenneté :

« Par delà l’objectif initial de maintenir les jeunes dans le cadre de vie naturel, le travail du SESSAD vise à relancer la dynamique de développement de l’enfant et de son réseau relationnel. L’objectif n’est pas de maintenir à n’importe quel prix l’enfant dans ses réseaux de vie habituels et d’éviter ainsi un « placement » mais, plutôt, de permettre un travail qui conduira à orienter le jeune vers un lieu approprié à ses potentialités ou à ses souffrances en association étroite avec sa famille. Le SESSAD favorise l’intégration scolaire et l’autonomie des jeunes pris en charge ».

            De soutenir les familles :

« Concernant les parents, l’intervention du SESSAD « autorisée par la famille » doit les aider à reprendre leur place et à être reconnus en tant que tels en leur apportant conseils et accompagnement. Il s’agit de les  maintenir en  capacité d’assurer leur rôle parental. Pour cela, il faut valoriser leurs  compétences ainsi que celles de l’enfant, veiller à l’allègement de la charge familiale et lutter contre l’isolement ».

            De favoriser la scolarisation :

« Le travail se fait en aidant les partenaires (parents, enseignants)  à mieux comprendre l’enfant, à l’accueillir et à assurer leur fonction auprès de lui. Il est donc nécessaire d’associer l’école pour favoriser le travail d’intégration et éviter une marginalisation de départ. Le SESSAD joue un rôle tiers qui facilite l’inscription à l’école et propose un interlocuteur rassurant et moins impliqué affectivement que la famille. »

 

La direction du SESSAD est assurée par le directeur de l’IMED qui est nommé par arrêté ministériel. La gestion quotidienne du service est déléguée à un cadre socio-éducatif. Un médecin assure l’application du projet thérapeutique et rééducatif des enfants et adolescents. L’équipe pluridisciplinaire est composée du médecin, d’éducateurs spécialisés, d’une psychomotricienne, d’une orthophoniste, et d’une psychologue.

Pour chaque enfant un projet individuel d’accompagnement annuel (PIA) décline le projet éducatif et thérapeutique en lien et en cohérence avec le projet personnel de scolarisation (PPS) pour l’année scolaire. Ce projet est élaboré en accord et en présence du jeune et de ses parents ou représentants légaux. Il est révisable et fait l’objet d’un suivi par l’équipe pluridisciplinaire qui recherche l’accord de la famille pour tout changement. En fin d’année un bilan du projet est réalisé, toujours en présence du jeune et de sa famille. Le bilan est également l’occasion de déterminer les axes de travail pour l’année suivante.

La coordination des professionnels, au cours de l’accompagnement de l’enfant, est garantie par différents types de réunion :

  •  Réunions de synthèse,

  •  Réunions projet,

  •  Réunions de bilan,

  •  Réunions pluridisciplinaires bihebdomadaires.